Web 2013

L’association Sourire de Reda lance le « Mouvement #5FEVRIER »

05/02/2013 | Classé sous: Social,Société | Publié par: LNT

L’association Sourire de Reda, qui vient en aide aux jeunes en souffrance, lance le « Mouvement #5FEVRIER » afin de mobiliser à la prévention du danger de l’isolement des jeunes et des passages à l’acte

Depuis sa création en 2009, l’association Sourire de Reda a fait de la période du 5 février un temps fort d’information et de sensibilisation à la problématique de l’aide aux jeunes en souffrance et à la prévention du phénomène suicidaire.

Durant cette période qui correspond à la « Semaine internationale de la prévention du suicide », Sourire de Reda initie une campagne de mobilisation autour du slogan « Rejoignez le Mouvement #5FEVRIER ». Une série d’actions seront lancées en direction des différents publics concernés : les jeunes – écoliers, collégiens et lycéens -, les parents, les professionnels du monde éducatif et de la santé publique, les relais d’opinion et l’ensemble des acteurs de la société civile marocaine.

Un programme d’actions de sensibilisation

Parmi les initiatives médiatiques programmées : la participation au magazine d’information Grand Angle de 2M à travers un reportage sur le « suicide des adolescents », la programmation d’un message de sensibilisation sur Hit Radio et la diffusion d’un communiqué d’information et d’articles thématiques dans la presse nationale.

L’association renforce également sa visibilité sur Internet, média clé sur la cible des moins de 20 ans, et dynamise ses réseaux sociaux avec la page www.facebook.com/souriredereda, ainsi qu’un compte Twitter.

Un sondage en ligne sera proposé aux jeunes internautes afin de collecter des données sur le vécu réel des jeunes, sur les causes de souffrance et de mal être et sur les risques de passage à l’acte. Cette étude pourra contribuer à mieux appréhender une problématique qui se pose avec de plus en plus d’acuité.

Une campagne SMS permettra enfin d’élargir la notoriété de la cause défendue par l’association à un public de plusieurs dizaines de milliers de jeunes entre 15 et 20 ans.

Par ce plan d’action, Sourire de Reda, fondée en 2009 au lendemain de la disparition de Reda qui mit fin à ses jours à l’âge de 13 ans et demi, s’inscrit pleinement dans sa vocation à œuvrer pour la prise de conscience d’une réalité : celle des souffrances silencieuses et insoupçonnées vécues par nombre de jeunes pouvant s’exprimer de façon tragique par la violence envers eux-mêmes ou envers les autres.

___________________________________________________________________________________________________________________

 

La recherche de solutions concrètes à la situation d’urgence

Sourire de Reda agit également en recherchant des solutions concrètes pour répondre à la situation d’urgence. C’est dans cet objectif qu’a été mis en place « Stop Silence » sur www.stopsilence.org, premier espace d’écoute anonyme par tchat réservé aux jeunes du Maroc. Le service est actif depuis le 5 février 2011 et propose trois soirs par semaine (les lundi, mercredi et jeudi de 19h à 23h) une écoute bienveillante, sans jugement et centrée sur la personne du jeune, dans le respect d’une stricte confidentialité.

L’objectif est d’apporter un soutien ponctuel immédiat en cas de crise, puis d’aider le jeune appelant à mettre des mots sur sa souffrance afin de lui permettre de retrouver sa propre initiative. Les écoutants, sélectionnés pour leurs aptitudes d’écoute, leur sens de la responsabilité, leurs capacités de remise en question personnelle et de travail en équipe, reçoivent une formation approfondie conformément aux meilleures pratiques internationales.

« Avec Stop Silence, nous répondons à l’urgence et faisons tout notre possible pour que les jeunes puissent trouver une main tendue et un espace où reprendre leur souffle au moment crucial. » témoigne Meryeme Bouzidi Laraki, Présidente fondatrice de Sourire de Reda.

« Nous sommes conscients que pour adresser efficacement cette problématique, la mobilisation des acteurs sociaux et des pouvoirs publics est nécessaire. En levant le voile sur le suicide et en le reconnaissant comme un problème de société, on peut contribuer à le prévenir. Chacun peut être acteur de cette prévention »

« Cette thématique difficile fait mal et parfois peur. Accepter de voir ce que les tabous nous empêchent d’approcher, nous permet d’Observer, d’Ecouter, de Comprendre pour découvrir que nous ne sommes pas impuissants face à ce qui fait mal à l’autre. Réaliser que nous pouvons agir car nous sommes tous des Hommes et des Femmes de coeur», poursuit-elle.

La nouvelle campagne 2013 de Sourire de Reda fait suite à l’organisation en février 2012 d’un double concours de création d’affiches et de vidéos avec l’associaion Extra Muros qui avait fait l’objet d’une exposition – projection à la Sqala de Casablanca, ainsi que d’une conférence débat sur le thème « Mal-être des jeunes, comment éviter le passage à l’acte ».

Sourire de Reda online c’est :